Je ne vous dirai pas 2013, année balaise, ou à l'aise... Je ne chercherai pas de bons jeux de mots ou de rimes farfelues.

Cette période des voeux est toujours pour moi assez ambivalente.

Les " Bonne année" jetés à la volée  et à tout bout de champs me laissent indifférente.

Et lorsqu'ils sont dit avec  le coeur, j'ai très vite les larmes qui me montent aux yeux...

Car cette année, aussi nouvelle soit-elle, aura, comme les autres, son lot de difficultés, de petits et grands drames, de fou-rires et de joies immenses, de crises de larmes et de bons moments partagés.

Sans cela, la vie ne serait pas la vie et c'est très bien ainsi!

Mais avec un enfant différent, les combats sont incessants. Pas la peine de se leurrer, les trêves sont généralement de courte durée.

Cependant j'y suis préparée et c'est pour cela que "Bonne année", sans rien d'autre à côté, cela n'a pas franchement de sens pour moi...désolée...

En revanche, ce que je vous souhaite, avec la plus extrême des sincérités, c'est de garder et d'entretenir la petite flamme qu'il y a en vous, qui vous nourrit, vous donne l'envie et l'énergie de continuer la route, quoiqu'il arrive, qui vous permet de voir l'extraordinaire, la magie qui vous entoure, de savourer chaque petit bonheur, chaque moment béni.

Quand à nous en 2013, nous allons poursuivre notre chemin, tantôt semé d'embuches, tantôt moins sinueux, sans perdre le cap, en nous serrant les coudes et en nous aimant fort, fort... et ce sera déja ...tellement!

510511

551678_4741139018567_975286183_n