Voilà une page qui se tourne pour Simon.

Une page finalement faite de 5 années de combats pour que notre enfant soit scolarisé.

Nous avons pris la difficile décision le mois dernier que nous ne réclamerions pas le maintien de notre fils à l'école. On le poussait vers la sortie depuis déja un bon bout de temps.

Nous aurions sans doute pu obtenir une année de plus, nous aurions sans doute pu obtenir qu'il soit dans la même classe spécialisée en septembre prochain.

Mais ces deux derniers mois il passait le plus clair de ses matinées d'école à dormir, comme pour nous montrer qu'il s'y ennuyait, que cela ne lui convenait plus.

Nous en avons donc décidé autrement, non sans nuits blanches, ni états d'âme. Et Nous espérons avoir trouvé un montage dans lequel il s'épanouira d'avantage, avec de vrais professionnels qui connaissent le handicap et ne paniquent pas devant une crise d'épilepsie. le matin il sera ainsi dans l'institut médico-éducatif que nous souhaitions, l'après-midi avec son éducatrice.

Et s'il y a une part de moi qui doit un peu renoncer à ses idéaux profonds, je veux voir cette nouvelle orientation comme un nouvel élan positif, l'opportunité de faire de riches rencontres avec des personnes pas encore essoufflées, et qui feront avancer Simon.

Je crois que nous voulons tous que nos enfants différents le soit le moins possible. Mais ce qui prime c'est leur bonheur, comme pour n'importe quel enfant et je suis convaincue que les chemins pour y arriver sont multiples. Nous ne prenons pas la tangente, juste une autre voie, qui le conduira là où nous avons toujours voulu l'amener.

Nous t'aimons si fort mon petit gars! Si fort!